Retour  l'accueil

ACCUEIL - POURQUOI CE SITE - INTRODUCTION -

SIGNIFICATIONS "CLASSIQUES" DES CYCLES DES PLANETES LENTES

LA PAIX ET LES ARMISTICES - STATIONS PLANETAIRES

L'Allemagne - L'Irak - L'Iran - La Serbie

 

JE ME PRESENTE

 

Je suis né le 12 avril 1941 à 17h (éc) à Saverdun (Ariège), à 50 km au sud de Toulouse.
Passionné d'Histoire - et de romans historiques* :-) - dès l'enfance, j'ai été reçu au CAPES, et je suis devenu prof certifié d'histoire-géographie en 1966, jusqu'à ma retraite récente (mai 2001).

Je ne connaissais à peu près rien de l'astrologie quand j'ai découvert « 1964. La crise mondiale de 1965 » , par André Barbault, que j'évoque dans la page d'introduction de ce site. La prévision pessimiste au sujet de John Kennedy était déjà réalisée quand j'ai lu ce livre, et j'ai suivi de près les actualités de l'époque pour voir si les autres prévisions se réalisaient. Et ça m'a impressionné!

Il annonçait une crise mondiale en 1965 concernant surtout les Etats-Unis et l'Extrême-Orient, avec forte opposition Chine-USA. Il prévoyait pour fin février 1965 le moment décisif de l'entrée dans cette crise : or, c'est juste ces jours-là que les Américains ont choisi pour commencer leurs bombardements du Nord-Vietnam ! Il évoquait une terrible crise en Chine pour 1965-66, et ce fut la « Révolution culturelle » ; il disait que le général de Gaulle aurait des difficultés en 1965 sous l'opposition Jupiter-Neptune, et ce fut sa mise en ballottage par François Mitterrand ; il indiquait aussi (p 155) : « le train Ve République ne risque-t-il pas de dérailler avant la fin du cycle, sous le coup de l'intrusion dans son circuit des facteurs groupés Uranus-Pluton ? ». Et ce fut mai 68 ! Il annonçait la conquête de la Lune pour les années 1965-69 : beau succès, même s'il n'avait pas pronostiqué la victoire américaine sur l'URSS dans cette course.

Je me suis donc intéressé à l'astrologie, mais ne me suis pas vraiment reconnu dans le petit livre consacré à mon signe solaire, le Bélier (coll Zodiaque, au Seuil). Mais, en juillet 1969, une expérience personnelle étrange (mystique, paranormale?) a révolutionné ma conception de la réalité et m'a convaincu que l'astrologie était rationnellement admissible. J'ai « dévoré » la collection Zodiaque le mois suivant, puis j'ai lu le « Traité Pratique d'Astrologie » d'André Barbault, acheté des éphémérides, dessiné mon thème natal ; en l'interprétant, je me suis rendu compte que ça « collait » vraiment. Je me suis abonné à l'excellente revue d'André Barbault, « l'Astrologue », en 1970, et je le suis toujours.

J'ai travaillé sur des techniques de prévision individuelle, surtout les directions primaires, découvertes dans « l'Astrologue ». J'ai écrit à leur grand champion de l'époque, Henri Gouchon, et je me suis procuré le matériel pour les calculer. Je l'ai rencontré plusieurs fois à Paris, pendant les vacances d'été.

J'ai été émerveillé par « Les Astres et l'Histoire » d'André Barbault, publié chez J.J. Pauvert en 1967. Où la méthode présentée et appliquée dans « 1964.La crise mondiale de 1965 » est largement développée. Et où figurent d'autres prévisions collectives, comme (p 317) celle d' « un accord sino-américain » pour 1971-1972. Ce fut la réconciliation de 1972 entre les 2 pays à la suite du voyage de Nixon en Chine, absolument pas prévue par les augures politiques.

En 1975, j'ai trouvé que l'histoire des 2 Allemagnes semblait suivre le cycle Saturne-Pluton et j'ai envoyé un texte à ce sujet à André Barbault pour « l'Astrologue ». Mon article a été publié dans le n° 35.

Henri Gouchon et moi avons entrepris une étude sur les transits pour les 100 premiers cas de personnages historiques (nés à partir de 1830) victimes de mort violente du Dictionnaire d'Histoire Universelle de Michel Mourre. Cette expérience n'a pas donné les résultats escomptés. Elle a été élargie à tous les cas du même type publiés dans « l'Astrologue », puis à tous ceux du Dictionnaire de Mourre (244 cas de nés à partir de 1830). J'ai continué seul, en correspondant avec Henri Gouchon, qui m'a encouragé à aller jusqu'au bout de ce travail. J'ai ajouté de nombreux autres cas et j'ai publié un article à ce sujet dans le n°50 de « l'Astrologue ».

Comme, après la mort d'Henri Gouchon en 1978, certains ont dénigré les directions primaires, j'ai écrit (dans « Les Cahiers Astrologiques » n°208) « Défense et illustration des Directions Primaires ».

Cet article a été terminé le 30-3-1980. Je n'ai plus rien publié ensuite, car ma vie a changé! J'avais rencontré et aimé Colette l'été précédent. Nous nous sommes mariés et nous avons eu le bonheur d'avoir une fille, Aurore, en janvier 1981. Ma vie de famille m'a occupé (d'autant plus que Colette, suite à une polio, est en fauteuil roulant).

J'ai continué des recherches sur les cycles et les directions primaires : dans les années 90, j'ai trouvé les cycles planétaires pour d'autres pays que l'Allemagne et j'ai réussi une prévision au sujet de la guerre du Kosovo en 1999.

J'ai profité de ma retraite pour m'informatiser davantage, découvrir Internet et participer à des listes de diffusion astrologique. Et enfin , pour créer ce site, avec l'aide de mon ancien collègue Jean-Louis Delord .

Saverdun, ce mardi 18 mars 2003,

Gérard Laffont

ACCUEIL - POURQUOI CE SITE - INTRODUCTION -

SIGNIFICATIONS "CLASSIQUES" DES CYCLES DES PLANETES LENTES

LA PAIX ET LES ARMISTICES - STATIONS PLANETAIRES

Note : Surtout d'Alexandre Dumas et de Michel Zévaco (avec l'inoubliable chevalier de Pardaillan).

L'Allemagne - L'Irak - L'Iran - La Serbie

Haut de la page